Waterloo était présent dimanche en finale avec quatre de ses cinq équipes engagées dans les interclubs découverte. L’équipe 1 s’est imposée.
Le travail mené depuis deux ans et demi par Michaël De Leener au club de Piranha Waterloo porte ses fruits. Cette année, le club alignait cinq équipes aux interclubs découvertes et quatre d’entre elles étaient présentes dimanche dernier à Limal pour la finale de la compétition. «Trois équipes ont terminé en tête de leur poule. Notre quatrième équipe a terminé en deuxième position. Comme cette dernière ne pouvait pas disputer les quarts de finale contre le premier de sa poule, elle a d’office rencontré une autre équipe de Waterloo», explique Michaël De Leener, entraîneur des jeunes.

Le club a placé deux équipes en demi-finales. À ce stade, l’équipe 3 s’est inclinée contre Le Blocry, une formation face à laquelle l’équipe 1, qualifiée pour la finale, s’est imposée sans difficulté.
Waterloo termine donc en première et troisième positions, sans avoir spécialement aligné ses meilleurs joueurs dans chacune de ses équipes. «Nous avions mis quatre à cinq joueurs par équipe. Les équipes des interclubs découverte sont composées de trois joueurs. Nous pouvions ainsi faire jouer tout le monde et remplacer les joueurs indisponibles pour l’une et l’autre journée.»

Au moment d’affronter la journée finale, il a fallu faire un choix entre les joueurs. «Tous les joueurs voulaient participer à la finale. Nous avons opté pour le tirage au sort pour composer chacune des équipes. Si on prenait les meilleurs, on risquait de décourager les autres. Nous n’avons donc pas toujours aligné les meilleurs. Ce tirage au sort a été apprécié par les parents.»
Jean-Bernard Schneider s’est chargé de l’organisation de la compétition. «Il a réalisé un gros boulot», lance Michaël De Leener.

Les groupes dédoublés
Le succès de Waterloo avec ses jeunes n’est pas près de s’arrêter. «Nous allons augmenter l’encadrement pour les entraînements. Nous aurons désormais six groupes, au lieu de trois, pour la septantaine de jeunes. J’étais parfois seul avec un groupe de vingt jeunes, c’était trop.»

Malgré l’arrivée de nombreux jeunes, le club ne dispose pas de créneau horaire supplémentaire. «Nous avons déjà revu la disposition des tables à trois reprises, pour rentabiliser l’espace, sans confiner les aires de jeu.»

L’avenir, le 5 mai 2017. Michel DEMEESTER

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com