Les jeunes pongistes waterlootois étaient nombreux le 13 mai dernier au tournoi amical organisé par Michaël De Leener.

Le club de Waterloo est en train d’exploser le nombre d’affiliés de ses jeunes. L’arrivée au club de Michaël De Lenner y est pour quelque chose.
Lorsqu’ils ont attiré Michaël De Leener comme entraîneur des jeunes, les dirigeants du club de Waterloo savaient qu’ils avaient tiré le bon numéro. Cela s’est prouvé encore le vendredi 13 mai dernier. Michaël De Leener a organisé un tournoi amical de fin de saison et il a attiré pas moins de quatre-vingts joueurs. «Nous avons ouvert le tournoi aux amis des amis», annonce Michaël De Lenner.
Celui-ci gère les entraînements des jeunes au club. «Nous avons triplé les effectifs.»
Cela a permis au club d’aligner quatre équipes aux interclubs découverte. «Trois équipes se sont qualifiées pour le tour final. Une d’entre elles a terminé troisième. Au niveau des championnats provinciaux des jeunes, le travail entamé fin de saison dernière ne permet pas encore d’avoir des résultats. C’est trop tôt. Lorsque je me suis engagé à Waterloo, c’est pour un minimum de cinq ans.»

Encadrer les jeunes
L’afflux de jeunes va contraindre les dirigeants à entamer une réflexion pour structurer l’encadrement. «Nous avons soixante jeunes inscrits en dehors de ceux qui font de la compétition. Et, les affiliations continuent à rentrer. Le club prend de l’essor, il grandit par sa base. Il convient de réfléchir à une structure capable d’assumer cet engouement. Nous allons bien vite avoir un problème d’espace. Le tout n’est pas évident à gérer. Nous allons devoir engager un entraîneur supplémentaire, nous devrons avoir les reins suffisamment solides financièrement pour tenir cela. Si on y arrive, nous sommes au début de quelque chose», lance le vice-président du club, Patrick Lardinois.
Au niveau de l’équipe première, les intentions de monter au niveau régional ont très vite été abandonnées. «Michel Dombret, joueur de l’équipe, s’est blessé en début de saison. L’équipe s’est retrouvée à quatre. Éric Boken a abandonné en cours de saison et les ambitions se sont écroulées. L’équipe a terminé dans l’anonymat. Nous pouvons nous targuer d’avoir battu Braine B, le champion, venu renforcé chez nous avec deux B4 et deux B6.»
Patrick Lardinois poursuit son tour d’horizon: «L’équipe B, en division 2 provinciale série A, a raté le tour final d’un point, elle termine quatrième. L’équipe C s’est sauvée par le biais des barrages en division 2. Notre équipe F, en cinquième provinciale, est réserviste pour la montée.»

L’avenir, le 30 mai 2016. Michel DEMEESTER

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com